J'ai testé pour vous la balade 'rencontre avec les mouettes'

En pleine nature
Nature
Découverte
Promenade
Découverte de nos contrées

& de notre culture régionale

 Avril est là, il est temps pour moi de reprendre ma ronde de promenades commentées !

Jusqu’en septembre, je vous accompagne dans la découverte de nos contrées et de notre culture régionale auxquelles je suis fort attachée… Rien de plus normal ; je suis née ici.

Vous aimez vous balader dans la nature ?

Moi aussi.

Vous avez envie de calme ?

Moi aussi.

Vous vous êtes étonnés de voir Palavas ainsi cerné par les eaux ?

Mer, étangs et canaux.

Alors, ce jeudi matin, je vous emmène parcourir l’univers lagunaire,

Un vaste espace trop souvent méconnu que j’aimerais vous présenter. Evidemment, vos « petits » sont les bienvenus. Rendez-vous est pris. 9h30 à l’Office de Tourisme. Casquette sur la tête, lunettes sur le nez et crème solaire bien appliquée.

Retour prévu à fleur de midi… si vous ne me faites pas trop parler… 

Bouteille d’eau et appareil photo sont dans votre sac à dos ? Nous voilà partis pour une balade très facile, maximum 4 kilomètres sur terrain plat mais en plein soleil ! Notre objectif ce matin sera 100% sensoriel : écouter, admirer, sentir, caresser, goûter sans doute aussi… Et lâcher prise le temps d’une parenthèse.

 

En route ! Petit tour sur les quais, dos à la mer pour changer un peu des usages, nous remontons le cours du Lez ; Palavas s’anime.

C’est l’heure des livraisons et de la mise en place des terrasses, les pêcheurs prennent un petit café face à leur étal guettant le possible chaland, les goélands tournent autour des bateaux en quête de pitance.

Très vite nous quittons le cœur de ville. A peine franchie la passerelle de la canalette, l’atmosphère change, plus résidentielle, plus feutrée.

A deux pas de là, le Lez nous accompagne toujours sur notre gauche, l’étang du Grec lui fait face et une large vue s’ouvre jusqu’aux lointains contreforts des Cévennes. Le pic St-Loup veille sur Montpellier, le Phare de la Méditerranée sur Palavas. Au premier plan, c’est une colonie de mouettes qui retient notre attention ; des « rieuses » qui ne s’offusquent guère de notre présence et continuent de picorer dans le sol bien meuble.

Par la voie partagée empruntée sur quelques mètres, nous arrivons au pont des 4 canaux.

Sous nos pieds, le canal du Rhône à Sète autrefois dit « canal des étangs ». Spectacle surprenant … une voie d’eau sur l’eau et au milieu de l’eau. Prolongement du canal du Midi, leurs chemins de halage connurent le trafic des coches d’eau tractés par des chevaux ; aujourd’hui ce sont principalement les pénichettes de tourisme qui le sillonnent.

Face à nous, la mosaïque des lagunes palavasiennes s’étire paresseusement. Chacune a son petit nom en référence à sa situation ou son histoire : celle du grec, celle du milieu, celle du prévost… Les flamants roses endormis sur une seule patte ponctuent la surface de l’eau comme sur un tableau pointilliste.

Cet espace est soumis à l’action de l’eau, des vents et du sel, donc changeant et fragile. Nous devons en avoir pleinement conscience, en prendre soin pour mieux le préserver.

 « Goélettes

Goélands

Oiseaux de mer

Oiseaux de vent

Voyageur des tempêtes

Voyageurs du beau temps

Vous arrêtez-vous souvent ? »

En bref

Erda Estremera Asfzkezihpc Unsplash Erda Estremera Asfzkezihpc Unsplash Erda Estremera Asfzkezihpc Unsplash

Attirer votre regard sur ce qui n’est pas vu mais qui doit être dit… La formation de notre littoral ourlé d’étangs, ses richesses naturelles, sa fragilité aussi.

Vous aimerez aussi

Autres expériences